Politique éditoriale

Vous pouvez télécharger la politique éditoriale en cliquant ici.


Politique éditoriale

Regards géopolitiques est le bulletin du Conseil québécois d’études géopolitiques (CQEG). Cette nouvelle revue se propose de publier en ligne des articles qui contribuent à la compréhension ou d’explication d’enjeux de pouvoir sur des territoires. Dans ce cadre, Regards géopolitiques reçoit des analyses multidisciplinaires et multi-scalaires centrées sur des enjeux géopolitiques contemporains et futurs.

La revue invite des auteurs étrangers et des non-géographes (urbanistes, sociologues, anthropologues, économistes, politologues, historiens, démographes…) à collaborer, tout comme il accepte des recherches étudiantes en cours ou terminer. Regards géopolitiques accepte également d’étudier des textes inédits d’experts : diplomates, stratèges, consultants, journalistes et analystes. Regards géopolitiques publie des articles courts, des notes de recherche, des comptes rendus d’enquêtes et de colloques, des notes de lecture, et, enfin, des tribunes de discussions.

Les projets de publications sont soumis pour avis à un ou deux rapporteurs du CQEG. Ceux-ci ont la possibilité de demander à l’auteur des modifications ou des compléments. À compter de la réception du texte, Regards géopolitiques s’engage à le faire évaluer en moins d’un mois. Les critères d’évaluation prennent en compte la pertinence du texte par rapport à la méthode géopolitique, la rigueur de la collecte et du traitement des informations, et la lisibilité. La clarté du texte est capitale. Les auteurs s’efforceront donc d’employer un vocabulaire simple, de définir les termes techniques ou encore d’expliquer les sigles et abréviations. La carte constitue naturellement un outil clef de notre point de vue et de l’analyse géopolitique.

Procédures de publication

  1. Le bulletin Regards géopolitiques publie des textes en français et parfois en anglais.
  1. Les auteurs s’engagent à réserver à Regards géopolitiques l’exclusivité de la publication de leur texte pendant 60 jours, à compter de la date de réception. Durant cette période, l’auteur s’engage à avertir Regards géopolitiques par courriel s’il publie ce document ailleurs.
  1. Pour assurer l’homogénéité de la mise en forme, il est demandé aux auteurs de se conformer aux normes de la revue Regards Géopolitiques, en particulier pour les références. Voir le détail des normes de présentation de la bibliographie en page suivante.
  1. Afin de tenir compte des usages de lecture sur Internet, Regards géopolitiques accepte des textes de 8 à 10 pages. Chaque proposition d’article est transmise en format Word sous forme électronique (cqeg@hei.ulaval.ca). Il est accompagné d’un résumé de cinq lignes (en français et en anglais) et de 4 à 5 mots-clés (anglais et français).
  1. Veuillez utiliser la police d’écriture Times New Roman ou Calibri (corps) taille 12 pour l’ensemble de votre texte, incluant les titres et sous-titres. La rédaction se chargera d’harmoniser les textes avec le gabarit de la revue.
  1. Veillez également à utiliser la numérotation de section suivante : Titres principaux (1., 2., 3.); Sous-titres (1.1, 2.1, 3.1); sous-sous-titres (1.1.1, 2.1.1, 3.1.1). Il n’est pas utile d’emboiter un trop grand nombre de niveaux.
  1. Les appels de références sont placés dans le corps du texte selon le modèle (Dupont, 2007) ou (Dupont, 1997 :5) dans le cas d’une citation.
  1. Les guillemets servent exclusivement à citer, et non pas à exprimer un sens particulier à un terme. Elles sont utilisées pour de courtes citations. Pour des citations plus longues, on peut proposer l’insertion d’un court paragraphe avec des retraits plus marqués.
  1. Il est impératif de s’interdire l’inflation des notes de bas de page. Veiller donc à en user de manière raisonnable.
  1. Les auteurs sont priés de fournir une notice biographique, (5 lignes maximum) avec leur manuscrit.
  1. Voici le protocole à employer pour la bibliographie :

Livre (un auteur)
George, Pierre (1989). Les hommes sur la terre. La géographie en mouvement. Paris, Seghers.

Livre (deux auteurs)
Ferras, Robert et Volle, Jean-Paul (1990). Languedoc-Roussillon. Région de la France du Sud et de l’Europe du Nord. Montreuil, Bréal éditions (Coll. « Histoire et géographie économiques »).

Livre (plus de deux auteurs)
Brunet, Roger et al. (1988). Montpellier Europole. Montpellier, GIP RECLUS.

Ouvrage collectif sans auteur apparent
Collectif (1989). La ville et le fleuve. Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, Actes du 112e Congrès national des Sociétés savantes.

Ouvrage collectif dirigé (auteur ou organisme)
Sénécal, Gilles (dir.) (1988). Territoires et minorités. De l’Amérique française au lac Meech. Montréal, Association canadienne-française pour l’avancement des sciences (Coll. « Les Cahiers scientifiques », n° 65).

Klein, Juan-Luis et Maltais, Bernard (dir.) (1989). Le récréo-tourisme. Une nouvelle voie de développement. Chicoutimi. Université du Québec à Chicoutimi, module de géographie et Association professionnelle des géographes du Québec.

Publication gouvernementale
Commission de toponymie (1987). Répertoire toponymique du Québec. Québec, Les Publications du Québec.

Thèse
Cliche, Pierre (1977). Géographie de la pauvreté au Québec. Québec, Université Laval, Département de géographie, thèse de doctorat non publiée.

Article (provenant d’un périodique)
Rivière D’arc, Hélène (1989). La gestion socialiste du territoire à Cuba. Cahiers de géographie du Québec, 33 (88) : 9-22.

Chapitre provenant d’un recueil de textes
Deshaies, Laurent (1989). Le statut du Québec dans le contexte géopolitique actuel. Dans Gilles Sénécal (dir.) Territoires et minorités. De l’Amérique française au lac Meech. Montréal, Association canadienne-française pour l’avancement des sciences (Coll. Les Cahiers scientifiques, n° 65).

Article de presse (avec auteur)
Duchemin, Pierre (1999). Les normes de présentation. La Presse (Montréal), 22 janvier.

Article de presse (sans auteur apparent)
Le Devoir (2007). Les prix du sirop d’érable explosent. Le Devoir (Montréal), 26 mars.

Page internet
Chambre de commerce du Canada (2010). La chambre : porte-parole des entreprises, non daté. Ottawa. www.chamber.ca/fr/la-chambre/, c. le 15 avril 2016.

Nilsen, Thomas (2017). European Parliament calls for ban on oil drilling in icy waters. The Independent Barents Observer, 16 mars 2017, https://thebarentsobserver.com/en/industry-and-energy/2017/03/european-parliament-calls-for-ban-oil-Arctic, c. le 17 mars 2017.

Les références bibliographiques sont formulées dans la langue du manuscrit soumis, sauf pour les éléments suivants qui ne doivent pas être traduits mais rendus lisibles: auteur, titre, maison d’édition. On peut proposer la traduction libre du titre et de la référence [entre crochets] pour des langues autres que l’anglais.

Exemple pour un manuscrit en français:
Smith, Joseph et Martin, Robert, dir. (1991). Easy Geography. Londres, Blake and Witt.

Exemple pour un manuscrit en anglais:
Smith, Joseph and Martin, Robert, eds (1991). Easy Geography. London, Blake and Witt.

Exemple pour un manuscrit dans une autre langue :
Mei, H. et Wang, Z. (2010).北极海域法律地位争端及其解决 [The Dispute of the Legal Status of the Arctic Waters and Its Solution], 中国海洋大学学社会科学版) – Journal of the Ocean University of China (Social Sciences), 1:23-35.

Les articles publiés dans Regards géopolitiques n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Toute correspondance concernant Regards géopolitiques est à adresser à cqeg@hei.ulaval.ca